Comment la Karmine Corp est devenue le club e-sport le plus populaire de France ?

Si vous êtes un utilisateur régulier de Twitter et que vous vous intéressez à l’e-sport, vous avez certainement du voir passer certains tweets en référence au phénomène KCorp et à ses joueurs tels que « SAAAAAAAAAAKEN » ou encore « Cabochad » sur votre fil d’actualité. Depuis 2021, la Karmine Corp a créé un véritable raz de marée sur les réseaux sociaux et a su se créer une communauté de fans fidèles et très engagés.

La Karmine Corp, structure e-sport fondée en 2020, est devenue en l’espace d’un an l’une des équipes les plus populaires de France. Fondée par « Kameto », ancien joueur semi professionnel de League of Legends et actuellement l’un des streamers les plus important en France, ainsi que « Prime », rappeur et influençeur lifestyle sur Youtube, la Karmine Corp a forgé sa popularité grâce à son équipe League of Legends, bien qu’elle soit aussi présente sur d’autres jeux (TFT, Rocket League, …). Kameto a récemment fait beaucoup parlé de lui en tant que « général » français lors de la « Pixel War » qui a vu s’affronter de nombreuses communautés sur la plateforme Reddit pour le contrôle d’un espace artistique virtuel composé de pixels.

Extrait du Pixel Art de la communauté française sur Reddit

Un phénomène immédiatement viral

Tout commence réellement fin 2020 lors de l’annonce de l’arrivée de Prime dans le projet, un nouveau nom pour la structure (anciennement Kameto Corp), et la montée en LFL (Ligue Française de League of Legends) pour l’équipe League of Legends. La LFL est l’une des meilleures ligues régionales en Europe et allait encore changer de visage avec l’arrivée de nouvelles équipes et d’un nouveau diffuseur (OTP), autant dire que les attentes étaient grandes au début de saison 2021. Kameto étant un streamer League of Legends, il est déjà connu par une grande partie de la communauté française sur le jeu, et sa personnalité est maintenant la figure de proue d’une équipe e-sport qu’il incarne totalement et pour lesquelles il ne cache pas ses ambitions.

Comme pour l’équipe Solary (structure aussi détenue par des streamer), Kameto est autorisé à diffuser et commenter les matchs de son équipe sur sa chaîne Twitch. Ainsi, les communautés respectives de leurs CEOs vont se transformer en véritables supporters de l’équipe. La « KC » a donc très rapidement battu tous les records d’audience en proposant un jeu spectaculaire et créant dès le départ un Story Telling autour des premiers matchs, qui étaient extrêmement serrés. Rapidement, les victoires commencent à s’enchaîner et la Karmine Corp va remporter la LFL et par la suite les European Master au « Spring Split » 2021.

Dans ce contexte, sur les réseaux sociaux, le phénomène est viral. A chaque match ou à chaque annonce de la structure, le #KCorp se retrouve en Trending Topic sur Twitter. Mais ce n’est pas tout, en effet Kameto et Prime avaient exprimé leur volonté de révolutionner la façon de supporter une équipe e-sportive, quitte à s’inspirer de la façon de faire des sports traditionnels. Grâce à l’expérience de ses fondateurs sur Twitch et Youtube, la Karmine Corp a toujours proposé énormément de contenus sur les réseaux sociaux, avec de nombreuses créations graphiques par exemple. De plus, un partenariat avec RedBull va leur permettre de partager l’intérieur de la vie de l’équipe et permettre aux fans de s’identifier aux figures de la structure dans le format Back Story. Très vite, les fans se sont pris au jeu et sont devenu eux-mêmes créateurs de contenu liés à la Karmine Corp avec des fan-art mais aussi des montages humoristiques, des memes ou encore des chansons à la gloire de l’équipe.

Une stratégie qui « snowball »

Mais la structure ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et profiter de sa dynamique. Kameto et Prime l’ont dit, la Karmine a pour ambition de devenir l’une des meilleures équipes du monde et elle a une forte communauté sur laquelle s’appuyer. Avec le KCX (Karmine Corp Xperience), la structure va pouvoir proposer à ses fans de les rencontrer physiquement et leur permettre de supporter leur équipe ensemble et au plus près des acteurs. On voit alors, comme dans les sports traditionnels, des communautés d’Ultras se créer sur les réseaux sociaux et partager ensemble des chants de soutiens lors des évènements, des idées de pancarte ou simplement discuter de leur équipe favorite ensemble. Au-delà de la viralité du phénomène de suivi de la structure, c’est surtout l’engagement des fans sur les réseaux sociaux qui est exceptionnel. Cette effervescence se répercute tout au long de l’année avec des audiences toujours très élevées et de bons résultats pour l’équipe en « Summer Split » 2021 (2 finales en LFL et un deuxième titre de champion des European Masters).

En organisant régulièrement des vidéos d’annonce ou des conférences de presse, ou simplement par l’intermédiaire de Kameto lorsqu’il stream sur Twitch, la Karmine Corp a toujours été transparente auprès de sa communauté. Recruté en 2021 en tant que Managing Director Business & Strategy, Xavier Oswald, co-fondateur de Gozulting (entreprise de production évènementiel dans le milieu du gaming et de l’e-sport) et ancien de Team Vitality, partage donc régulièrement sur son compte Twitter les chiffres qui nous montrent cet engagement fort de la communauté sur les réseaux sociaux.

Les communautés de fans et d’ultras Karmine Corp ont leurs codes bien à eux sur les réseaux sociaux, souvent reconnaissables à leurs initiales KC se trouvant au début de leur pseudo. Beaucoup de ces codes ont été pensés dès le départ par Kameto comme le « Blue Wall » que l’on retrouve derrière les photos de profil des fans mais de nombreuses initiatives sont prises directement au sein de la communauté comme dans les groupe Discord créés par les fans. Et l’avantage d’avoir cette communauté très engagée derrière la structure ne se fait pas seulement ressentir en termes d’audiences ou de résultats.

Des ambitions toujours aussi élevées

Grâce à cet engouement, la Karmine Corp peut produire des recettes diversifiées grâce au merchandising, avec notamment les maillots des joueurs qui sont numérotés, chose inédite dans l’e-sport bien que ce soit commun dans les sports traditionnels comme le football. En proposant par exemple des versions dédicacées par les joueurs, la Karmine Corp entretient ce lien de proximité avec ses fans qui le lui rendent bien. Cette notoriété a aussi permis à l’équipe d’attirer des sponsors importants pour le projet tels que Michelin ou Orange. Les équipes de Community Management de ces marques ont rapidement compris l’impact de la communauté Karmine Corp sur des plateformes comme Twitter et n’hésitent pas à interagir régulièrement avec les comptes officiels de la structure ou des supporters. La production de contenu par la structure est toujours une priorité. Désormais, la Karmine Corp va jusqu’à produire des documentaires sur l’équipe et propose énormément de contenu sur sa chaine Youtube. On peut noter que la KCorp a toujours la volonté de rendre à ses fans autant qu’elle reçoit d’eux, comme avec l’organisation de jeux-concours autour de la création de fan-art.

L’équipe a continué d’asseoir sa crédibilité cet hiver en recrutant Martin « Rekkles » Larsson, joueur star de League of Legends considéré par de nombreuses personnes comme le joueur européen le plus emblématique de l’histoire. Ce recrutement ainsi que les bons résultats de l’équipe et leurs audiences incroyables ont suscité la curiosité jusqu’à l’extérieur de nos frontières comme en Corée avec les multiples champions du monde T1. De fait, la KCorp est le club d’e-sport français dont on parle le plus sur Twitter en 2022, et le 5eme au monde.

Cependant, l’équipe est encore en LFL et n’a pas encore accédé au LEC (League of Legends European Championship), la ligue fermée européenne dans laquelle jouent les meilleurs joueurs du continent et qui peut donner un accès aux Worlds (championnat du monde). On sait qu’il est souvent compliqué de créer un vrai attachement à une structure dans ce milieu et la KCorp compte bien sur cet argument pour convaincre la Ligue de leur ouvrir ses portes, même si ce ne sera pas gratuit. C’est désormais l’objectif affiché par la structure qui continue de se donner les moyens de ses ambitions et espère bientôt avoir l’opportunité de se faire une place dans la « Grande Ligue » européenne, pour continuer à vivre le rêve de son fondateur d’un jour gagné les championnats du monde, main dans la main avec ses fans.

Valentin Bernadou

La stratégie Marketing de Netflix : La plateforme qui a tout compris

Fondée en 1997 par Reed Hastings et Marc Randolph, Netflix, à l’origine société de location de films, est aujourd’hui leader sur le marché de la SVOD. Avec plus de 213 millions d’abonnés dans plus de 190 pays, elle est la plus grande plateforme de streaming vidéo au monde et propose un catalogue de plusieurs milliers de films, séries et documentaires, y compris des contenus produits par Netflix et disponibles uniquement sur la plateforme.

Netflix a indéniablement bénéficié du « first mover advantage » sur ce marché, mais pour rester leader cinq ans après le lancement de Prime Video et deux ans après celui de Disney+, la plateforme a dû développer une stratégie pour se différencier et rester le service incontournable de SVOD dans l’esprit des consommateurs. Pour atteindre cet objectif, Netflix n’a pas tant misé sur la richesse de son catalogue ou la qualité de ses contenus originaux, mais bien sur une stratégie marketing inventive et décalée, qui place l’utilisateur au cœur de sa communication.

La plateforme a compris qu’il fallait être présent sur plusieurs canaux et mettre en place des méthodes de communication différenciées pour toucher plusieurs cibles. Grâce à une communication omniprésente et multicanale, Netflix a su à la fois développer une véritable communauté de fans sur ses réseaux sociaux, et mettre en place des campagnes qui s’adressent à un public plus large, tout en gardant son identité propre.

Aller toucher les utilisateurs dans leur quotidien

Depuis quelques années, Netflix met en place d’ambitieuses campagnes promotionnelles d’affichage pour événementialiser la sortie de ses programmes originaux. Cela permet à la plateforme de s’extraire de l’image d’un simple service en ligne et de gagner en légitimité, les espaces d’affichage étant habituellement réservés aux acteurs historiques du cinéma et de la télévision. Aujourd’hui, les programmes Netflix ont envahi les affiches du métro, comme récemment avec La Casa de Papel ou The Witcher.

Mais bien que Netflix ait investi cet espace publicitaire classique, le service continue de développer des campagnes décalées, devenues sa marque de fabrique. En 2015 par exemple, à l’occasion de la sortie sur le territoire français de sa série Better Call Saul, Netflix a lancé une campagne nommée « Vicious Ad Campaign ». La série mettant en scène l’avocat favori des criminels, la campagne a voulu créer de la proximité et de la connivence avec les spectateurs en leur donnant des conseils pour contourner la loi. Par exemple, on pouvait lire sur des affiches situées à l’entrée du métro « Il y a moins de contrôles à l’autre sortie. Je dis ça… ». Une campagne à la limite de la légalité, qui a atteint son but en faisant parler de la série. La plateforme s’es également illustrée dans d’autres campagnes marketing choc, comme à l’occasion de la sortie de la saison 3 de Orange is the New Black en mettant en place une action street marketing exceptionnelle. Le temps d’une journée, des comédiennes jouant le rôle de détenues, les héroïnes de cette série, ont été enfermées dans un pénitencier vertical de 360m² en plein cœur de Paris.

Campagne réalisée par l’agence Ubi Bene pour Netflix. Juin 2015

S’adresser à chaque spectateur de manière unique

Une fois que les spectateurs sont captifs du service, Netflix met en place une puissante stratégie pour les retenir. Aujourd’hui, la clé du succès du marketing est la personnalisation, et le service de streaming l’a bien compris. Dès qu’un utilisateur commence à utiliser la plateforme, elle lui propose une expérience personnalisée qui constitue une plus-value à l’offre intrinsèque du catalogue Netflix. En effet, la page d’accueil varie d’un utilisateur à l’autre, en fonction des contenus récemment ajoutés, mais aussi grâce à des algorithmes qui étudient l’historique de visionnage. La plateforme met ainsi en avant des séries et films susceptibles de plaire à l’utilisateur.

Mais ce n’est pas tout, elle utilise également le Machine Learning pour adapter les vignettes des programmes proposés. Elle dispose de plusieurs visuels par programme et met en avant ceux qui sont les plus susceptibles d’attirer l’attention de l’utilisateur. Par exemple, pour présenter la série American Crime Story à un utilisateur ayant regardé Friends, Netflix mettra en avant une vignette montrant David Schwimmer. Cette utilisation de la donnée pour personnaliser l’interface est à la limite entre stratégie marketing et amélioration de l’expérience utilisateur. Il demeure que cette technique engendre un fort taux de rétention chez les utilisateurs de Netflix.

Engager une communauté de fans grâce à une stratégie Social Media bien rôdée

Ce qui fait la force de la stratégie marketing de Netflix et qui la différencie de celles des autres acteurs du marché, c’est aussi sa capacité à engager sa communauté. Le service de streaming est conscient que les utilisateurs qui constituent son cœur de cible sont les 15-24 ans. Netflix s’est donc illustré ces dernières années par sa capacité à adresser cette audience jeune, grâce à une communication intelligente sur les réseaux sociaux. Netflix crée des campagnes originales reposant sur les talents pour promouvoir ses nouveaux contenus. Le service possède des comptes spécifiques à pratiquement chaque pays où il est implanté et développe souvent des campagnes différenciées, comme ce fut le cas récemment avec le blockbuster Red Notice.

Campagne Facebook pour le film Red Notice. Novembre 2021

Au-delà de ce genre de posts informatifs, c’est surtout le ton employé par Netflix qui séduit autant son audience. La plateforme utilise l’humour pour parler de ses contenus, parfois avec auto-dérision. Les comptes de Netflix sont plein de memes et d’extraits détournés avec de faux sous-titres. Ces prises de paroles décalées attirent l’attention et déclenchent la curiosité du public qui n’est pas encore utilisateur de Netflix et créent de la proximité auprès de l’audience déjà acquise. Le but de Netflix est de créer de la conversation et de l’engagement en posant directement des questions à l’audience et en proposant des sondages, comme « Devrions-nous faire une nouvelle saison de Stranger Things » ou bien « Dis-moi ta dernière recherche Google et je te conseillerai un film ». La communauté Netflix est encouragée à commenter, partager des contenus qui deviennent viraux et placent Netflix en trending topic. Grâce à cette technique marketing, les utilisateurs deviennent de réels ambassadeurs de Netflix et relaient sa communication. Ces procédés atypiques ont permis à Netflix de devenir la marque préférée des Millennials (d’après une étude de BrandIndex YouGov réalisée en 2019).

Créer de véritables phénomènes culturels autours de contenus originaux

Ainsi, Netflix est parvenu à créer un véritable esprit d’appartenance au sein de sa communauté d’utilisateurs. De plus, en distribuant simultanément ses contenus dans tous les territoires et en rendant disponibles ses séries intégralement dès le jour de la sortie, Netflix parvient à créer l’événement autour de ses programmes. Cette technique de diffusion favorise de nouveaux modes de consommation. En effet, les spectateurs ne sont plus passifs face à une programmation hebdomadaire de leur série, ils peuvent choisir quand la regarder et bien sûr, ils sont encouragés à la « binger », c’est-à-dire en regarder tous les épisodes en un temps restreint. Le binge-watching participe au rayonnement de la plateforme et aux phénomènes culturels associés à ses contenus. Netflix capitalise sur la « Fear of Missing Out » des spectateurs, c’est-à-dire l’idée selon laquelle si on n’a pas vu le programme, on passe à côté d’un véritable effet de mode. Cela augmente l’engagement de l’audience autour d’un contenu. Le succès ne tient alors pas tant à la qualité intrinsèque du programme mais au potentiel d’interactions sociales qu’il peut générer pour le spectateur.

Ces dernières années, Netflix est devenu maître dans l’art de « teaser » l’arrivée de ses contenus, grâce à des comptes à rebours et visuels promotionnels. La plateforme a également pris l’habitude de proclamer le succès de ses programmes avant même qu’il ne se confirme. C’est ce qui s’est passé récemment avec la série Squid Game. Netflix a annoncé des chiffres records seulement quelques jours après la sortie, incitant ainsi les médias à donner de la visibilité à la série. C’est cet engouement médiatique qui a eu un effet boule de neige et a réellement déclenché le succès. Cette technique marketing est rendue possible grâce à l’opacité de la performance des contenus Netflix. En effet le service communique ce qu’il veut et les organismes externes de contrôle d’audience n’obtiennent des données que longtemps après la sortie.

Netflix a donc su s’imposer grâce à une stratégie marketing qui lui est propre. Aujourd’hui ses techniques de communication sont copiées non seulement par les autres services de SVOD, mais aussi par les distributeurs historiques.

SOPHIE GROSCLAUDE


Sources :

  • Recommended for you: The Netflix Prize and the production of algorithmic culture, Blake Hallinan, Ted Striphas [Lien]
  • Netflix Nations, The Geography of Digital Distribution, Ramon Lobato [Lien]
  • From Netflix Streaming to Netflix and Chill: The (Dis)Connected Body of Serial Binge-Viewer, Pilipets, Elena [Lien]
  • Netflix and the design of the audience. The homogenous constraints of data-driven personalization, Jeremy Ryan Matthew [Lien]
  • The binge-watcher’s journey: Investigating motivations, contexts, and affective states surrounding Netflix viewing, Deborah Castro, Jacob M Rigby, Diogo Cabral [Lien]
  • Netflix fictional feature film originals: an analysis of release strategies, Antoni Roig, Judith Clares-Gavilán, Jordi Sánchez-Navarro [Lien]
  • L’ADN, Quelle est la formule magique de Netflix pour faire de Squid Game un phénomène de société ? [Lien]
  • La stratégie Marketing de Netflix, Marketing Etudiant [Lien]
  • 4 leçons à retenir de la stratégie Marketing de Netflix, SLN L’Agence [Lien]
  • La stratégie marketing de Netflix : la plateforme de streaming qui a tout bon, Jadéclo [Lien]
  • Les meilleures campagnes street marketing de Netflix, Spitak [Lien]
  • The complete guide to Netflix’s Marketing strategies, Better Marketing [Lien]
  • Key takaways from Netflix’s digital marketing strategy, Digital Agency Network [Lien]
  • How to master modern marketing strategy like Netflix, EngageBay [Lien]

Quitter la version mobile