Pourquoi Christopher Nolan souhaite quitter Warner après 20 années de collaboration ?

Le jeudi 3 décembre Warner annonce que pour l’année 2021, les 17 films que le studio sortira en salle, sortiront également sur leur plateforme de streaming HBO Max. En effet, quand certains studios décident de repousser la date de sortie en attendant la réouverture des salles, ou bien font le choix de s’associer à des plateformes de streaming pour une sortie immédiate, le studio américain, lui, à décider de faire les deux.

Cette annonce, qui n’a pas été du goût de tous les réalisateurs, a suscité une vague d’indignation de la part de géants du cinéma hollywoodien, comme Christopher Nolan, auteur de INTERSTELLAR et de TENET sorti dernièrement. Mais également de la part de Denis Villeneuve réalisateur du prochain DUNE censé sortir fin septembre 2021 qui affirme « Warner Bros pourrait bien avoir tué la franchise DUNE et menacé le cinéma en général ».

Et Christopher Nolan ne cache pas non plus sa colère, le réalisateur, qui travaille depuis INSOMNIA sorti en 2002 avec le studio s’est également exprimé sur le sujet. C’est notamment via le Wall Street Journal que l’on apprend l’envie de l’auteur de quitter le studio afin de chercher de nouveaux partenaires qui lui assureront une sortie visible uniquement en salle.

Le classement (ultime) des films de Christopher Nolan

Cette décision n’est pas étonnante, en effet Christopher Nolan est un fervent défenseur des salles de cinéma. Durant l’année 2020 il s’est battu afin de venir en aide à l’industrie très fortement touché par la crise du Covid-19, il rappelle que le monde du cinéma ne s’arrête pas aux studios, aux célébrités et au glamour de ce milieu. Mais qu’elle englobe d’autres personnes : les gens qui travaillent dans les snacks, qui s’occupent des équipements, des caisses, qui programment des films etc…

Le réalisateur ponctue sur l’aspect social du cinéma et de l’importance de ce dernier dans notre société, « Les salles de cinéma sont un élément essentiel de notre vie sociale, elles donnent du travail à de nombreuses personnes et du divertissement pour tout le monde. En tant que réalisateur, mon travail ne pourrait jamais être complet sans ces travailleurs et toutes les personnes qu’ils accueillent. ».

Et c’est pour soutenir ces salles que le réalisateur a décidé de sortir son film TENET contre la décision initiale de Warner qui souhaitait attendre. Effectivement, TENET reste le seul blockbuster à être sorti pendant la pire période de l’industrie durant laquelle la grande majorité des salles de cinéma américaines étaient fermées. Un pari risqué mais que Nolan semble avoir relevé, c’est pas moins de 350 millions de dollars de recettes et 2,4 millions d’entrées en France.

https://www.premiere.fr/sites/default/files/styles/scale_crop_1280x720/public/2020-08/4640879.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Pourtant tous les studios ne sont pas prêt à prendre ce risque, beaucoup de blockbuster ont été repoussé à fin 2021 et les deux films d’animation de Disney MULAN et SOUL ont migré sur la plateforme Disney+ suscitant l’indignation et la colère de nombreux distributeurs comptant sur ces films pour relancer leur économie.

La sortie imposée par Christopher Nolan a permis de montrer que dans un cadre particulier l’envie du public de se rendre au cinéma est toujours présente. C’est pourquoi le cinéaste ne comprend pas les critiques que son studio lui a faites. La présidente-directrice générale de WarnerMedia, Ann Sarnoff, a déclaré à CNBC que l’échec du box-office de Tenet était une force motrice derrière la décision de HBO Max. Indiquant la recette de 60 millions de dollars effectuée aux Etat-Unis comme preuve que le secteur n’était pas encore prêt.

Cette déclaration a suscité chez Nolan une consternation, ses films qui ont tout de même rapporté pas moins de 4 milliards de dollars dans le monde, considérant les remarques de Sarnoff non seulement irrespectueuses mais imméritées.

Si Christopher Nolan quitte réellement sa maison mère, ce n’est qu’une affaire de cohérence entre sa volonté de défendre les salles, ce qu’il fait depuis des années, en désaccord avec l’attaque que porte son studio à ces dernières. Mais également de par la prise de décision unilatérale, sans consultation des auteurs de l’entreprise, qui lui vaut une lettre directe de la part du patron de la CAA (Creative Artists Agency), Richard Lovett mais également une menace de plainte de la part de la DGA (Directors Guild of America, le syndicat des réalisateurs). Nolan déclare même à ce sujet à The Hollywood Reporter « Certains des plus grands cinéastes et des plus importantes stars de notre industrie se sont endormis la veille en pensant qu’ils travaillaient pour le plus grand studio de cinéma et se sont réveillés le lendemain en découvrant qu’ils travaillaient pour le pire service de streaming. »

Il s’inquiète notamment que d’autres géants du divertissement prennent le même virage stratégique que Warner. Des craintes qui pourraient bien être fondées. Jeudi 21 janvier, Disney a notamment annoncé, au cours de son « Investor Day », que son film d’animation RAYA ET LE DERNIER DRAGON sortira simultanément dans les salles de cinéma et sur sa plateforme Disney + en mars.

Dans ce cadre, le réalisateur se retrouverai dos au mur pour trouver un nouveau partenaire. Peu de studios peuvent suivre le cinéaste dans ses projets aux budgets faramineux. Warner fait preuve d’une grande souplesse et permettait à son auteur une liberté totale sur le marketing ainsi que le contrôle créatif complet de ses projets.

Christopher Nolan critique la décision de Warner Bros de sortir les films  en streaming en même temps qu'au cinéma

Même si ces stratégies sont des plans à durée limitée comme l’annonce Ann Sarnoff et que Christopher Nolan reste confiant sur le futur de l’industrie cinématographique pour lui, « la pandémie sert souvent de prétexte pour se battre et pour obtenir des avantages à court terme. Et c’est vraiment malheureux. Ce n’est pas la façon de faire des affaires et ce n’est pas la meilleure chose à faire pour la santé de notre industrie. ». Mais il reste très optimiste quant aux perspectives à long terme de l’industrie, « Les gens adorent aller au cinéma et ils vont pouvoir y retourner. ».

Warner pourra nourrir des regrets si cette distribution en simultané n’est qu’une solution à court terme en attendant que l’état des salles redevienne plus stable. À moins que 2021 ne soit une expérience grandeur nature pour repenser la distribution sur le long terme ?

Oscar FLORENCIO

Sources :

https://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18695199.html

https://www.cineserie.com/news/cinema/christopher-nolan-ne-voudrait-plus-travailler-avec-warner-4008313/

https://www.marseillenews.net/news/technologie/si-nolan-abandonne-warner-le-plus-sur-est-que-personne-ne-peut-repondre-a-ses-demandes-128765.html

https://www.ecranlarge.com/films/news/1364306-godzilla-vs-kong-rugit-dans-sa-bande-annonce-nolan-tacle-warner-rip-remy-julienne

https://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Le-patron-de-WarnerMedia-reagit-aux-critiques-de-Christopher-Nolan-et-Denis-Villeneuve

https://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/cinema-la-colere-enfle-a-hollywood-contre-warner-et-hbo-max-1273257

https://www.lepoint.fr/cinema/christopher-nolan-lance-un-appel-pour-sauver-les-salles-de-cinema-24-03-2020-2368461_35.php#:~:text=Le%20r%C3%A9alisateur%20de%20la%20trilogie,divertissement%20pour%20tout%20le%20monde.

https://www.lepoint.fr/pop-culture/quand-christopher-nolan-defend-le-bilan-de-tenet-06-11-2020-2399758_2920.php

LEAVE A COMMENT